Vaincre l’inflammation avec des protéines végétaliennes

L’inflammation est la réaction du corps aux toxines et/ou à d’autres traumatismes physiques. Alors que certains aliments, comme le sucre raffiné et les aliments transformés, sont connus pour aggraver la réponse inflammatoire de l’organisme, il a été démontré que d’autres combattent l’inflammation. En tête de liste se trouvent les aliments à base de plantes, tels que ceux suivis dans le cadre d’un régime végétalien. Dans cet article, nous étudions comment le passage à des sources de protéines végétaliennes peut vous aider à vaincre l’inflammation.

QU’EST-CE QUE L’INFLAMMATION ?

L’inflammation fait partie de la réponse du corps à une infection, une maladie ou une blessure. L’inflammation est soit aiguë, soit chronique. L’inflammation aiguë ne dure généralement pas plus de deux semaines. L’inflammation chronique est moins intense mais dure plus longtemps.

L’inflammation chronique peut entraîner les conditions suivantes :

  • Fatigue
  • Insomnie
  • Gaz
  • Ballonnements
  • Diarrhée
  • Reflux d’acide
  • Gain de poids
  • Dépression
  • Douleur musculaire

Une forme courante d’inflammation est le syndrome inflammatoire de l’intestin (SCI). C’est le résultat d’une inflammation du tube digestif et entraîne toutes sortes de problèmes gastriques et digestifs.

Les aliments suivants ont été reconnus comme contribuant à l’inflammation :

  • Alcool
  • Glucides raffinés
  • Sucre
  • Gras trans
  • Viandes transformées

LE RÉGIME VÉGAN ET L’INFLAMMATION

Une personne qui suit un régime végétalien ne mange que des aliments à base de plantes. Les produits laitiers, les œufs et la viande sont exclus. Cela diffère d’un régime alimentaire à base de plantes, dans lequel de petites portions d’aliments d’origine animale sont autorisées. Lorsque vous adoptez un régime végétalien, vous supprimez immédiatement la majorité des aliments incriminés que nous avons identifiés dans la dernière section. Par sa définition même, un régime végétalien exclut donc les aliments qui conduisent à une inflammation.

De nombreuses personnes ont constaté que les symptômes de leur inflammation disparaissent lorsqu’elles suivent un régime végétalien. Cela arrive souvent très rapidement, parfois en une semaine. En conséquence, de nombreuses personnes qui ont essayé sans succès de surmonter leurs problèmes de ballonnements, de gaz et de reflux acide sont ravies de voir ces problèmes disparaître lorsqu’elles passent au régime végétalien.

Il existe une quantité considérable de preuves fondées sur la recherche confirmant la capacité du régime végétalien à vaincre l’inflammation. Le profil bactérien intestinal des animaux herbivores est nettement plus sain que celui des omnivores. Un marqueur clé de la réduction de l’inflammation est la diminution des niveaux d’une protéine connue sous le nom de protéine C-réactive. Dans une étude de 2018, 100 participants ont suivi un régime végétalien ou un régime de l’American Heart Association pendant huit semaines. À la fin de l’essai, le groupe végétalien avait un niveau de protéine C-réactive 32 % inférieur à celui de l’autre groupe.

Pour tirer le meilleur parti d’un régime végétalien anti-inflammatoire, suivez ces directives :

  • Mangez une grande variété de fruits et légumes
  • Ajouter des herbes et des épices
  • Inclure les acides gras oméga-3 et les graisses monoinsaturées
  • Mangez des noix tous les jours
  • Focus sur les aliments d’origine végétale à faible indice glycémique
  • Mangez beaucoup de protéines végétales
  • Consommez des pré et probiotiques en choisissant des aliments tels que le miso, le kombucha et le tempeh

POUDRES DE PROTÉINES ET INFLAMMATION

Les poudres de protéines sont un moyen populaire et bénéfique d’apporter des protéines supplémentaires à votre corps pour développer vos muscles. Certaines poudres de protéines contribuent toutefois à l’inflammation. De nombreuses personnes sont sensibles à certaines formes de protéines. Leur corps réagit en libérant ce qu’on appelle des anticorps d’immunoglobuline E. Ces anticorps déclenchent la libération d’histamine par les globules blancs pour prévenir l’infection. Cependant, un apport excessif d’histamine peut entraîner une inflammation.

La forme la plus courante de poudre de protéine qui provoque une sensibilité est le lactosérum. L’inflammation résultant de la sensibilité au lactosérum peut entraîner les symptômes suivants :

  • Ballonnements
  • Gaz
  • Rétention d’eau
  • Des crampes d’estomac
  • Diarrhée
  • Nausée

Parmi les différentes formes de lactosérum utilisées dans les poudres de protéines, l’isolat de protéine de lactosérum (WPI) est le plus susceptible de provoquer une inflammation. D’autres ingrédients de poudre de protéines qui peuvent contribuer à l’inflammation comprennent le maïs OGM, l’huile de soja et les ingrédients artificiels.

Un autre problème avec les protéines d’origine animale est qu’elles ont tendance à se situer du côté acide de l’échelle de pH. Plus l’environnement liquide du corps est acide, plus une personne est sujette à l’inflammation. Les sources de protéines végétales, cependant, sont plus alcalines, ce qui rend beaucoup plus probable que vous puissiez maintenir la plage idéale comprise entre 7,3 et 7,45 sur l’échelle de pH.

Il existe désormais de nombreuses preuves démontrant que les sources de protéines d’origine végétale entraînent un niveau d’inflammation nettement inférieur à celui des protéines d’origine animale. Mais toutes les protéines végétaliennes ne sont pas égales.

CHOISIR LA BONNE PROTÉINE VÉGAN POUR BATTRE L’INFLAMMATION

La faiblesse évidente des protéines végétaliennes par rapport aux protéines d’origine animale est que la plupart d’entre elles ne contiennent pas les 9 acides aminés essentiels. C’est pourquoi vous devez choisir une poudre végétalienne qui combine des types de poudre pour compléter le profil d’acides aminés essentiels.

Chez International Protein, nous avons tout mis en œuvre pour produire le meilleur produit protéiné végétalien sur le marché australien. Le résultat est Plant Power, un délicieux mélange de protéines de pois et de riz, combiné à l’ancienne super graine Sachi Inchi pour fournir un profil complet d’acides aminés. Le Sachi Inchi est riche en protéines, en acides gras oméga-3, en vitamine E et en bêta-sitostérol. Nous avons également inclus des peptides de protéines de mungo et de pois pour améliorer les performances d’entraînement et la récupération.

Un autre ingrédient Plant Power qui nous passionne est la maca. Cette plante médicinale ancienne regorge de vitamines, de minéraux et d’acides aminés pour apporter des bienfaits cognitifs, aider le corps à gérer le stress, améliorer l’humeur et augmenter les niveaux d’énergie.

Plant Power ne contient aucun édulcorant, y compris la stévia. C’est important car beaucoup de gens ont une réaction négative aux édulcorants de toute sorte. Au lieu d’édulcorants qui pourraient interférer avec votre digestion, nous avons ajouté des enzymes digestives qui vous aideront à mieux absorber les nutriments contenus dans Plant Power.

Plant Power contient non seulement les ingrédients d’origine végétale dont votre corps a besoin pour fonctionner de manière optimale et vaincre l’inflammation, mais il se mélange également bien et, contrairement à de nombreux concurrents de protéines végétales, a bon goût.

LA BONNE FAÇON DE FAIRE LE COMMUTATION

Beaucoup de gens font la transition vers le végétalien de manière totalement erronée. Ils se dirigent vers le supermarché, avec l’intention de rechercher toutes les alternatives à la viande à base de plantes qu’ils peuvent trouver. Ils jetteront également des produits à base de plantes en sachet dans leur chariot. Ce que ces gens oublient, c’est qu’un régime végétalien doit être construit autour de légumes frais, de fruits, de légumineuses, de noix et de graines – en d’autres termes, d’aliments complets. Les aliments emballés ne devraient constituer qu’une très petite partie d’un régime végétalien.

Lorsque vous suivez un régime végétalien, vous devez éviter les glucides raffinés, le sucre raffiné et les aliments hautement transformés, même s’ils sont entièrement à base de plantes. N’oubliez pas que ce n’est pas parce qu’il est à base de plantes qu’il est automatiquement sain. Un point de référence clé à toujours garder à l’esprit est que si un produit alimentaire porte une étiquette nutritionnelle, il ne s’agit pas d’un aliment complet.

L’essentiel ici est que vous ne pouvez pas réussir la transition vers un régime végétalien en essayant simplement de remplacer les aliments d’origine animale que vous mangez par des alternatives végétaliennes. Souvent, les additifs contenus dans ces substituts aggravent vos problèmes d’inflammation au lieu de les améliorer.

Fixez-vous pour objectif de couvrir toutes les couleurs de l’arc-en-ciel avec vos choix d’aliments complets végétaliens. Cela garantira que vous obtenez tous les composés phytochimiques, phytonutriments, antioxydants, vitamines et minéraux. Vous recevrez également tous les compléments nutritionnels dont vous avez besoin pour répondre à vos besoins nutritionnels.

Vous devriez également vous efforcer de manger vos aliments entiers dans un état aussi naturel que possible.

RÉSUMÉ

Si vous avez essayé sans succès de surmonter les problèmes liés à l’inflammation comme les gaz, l’indigestion et les ballonnements, passer à un régime végétalien peut être exactement ce dont vous avez besoin. Construisez votre alimentation autour d’aliments complets, en vous efforçant de couvrir l’arc-en-ciel avec vos choix de légumes et de fruits. Ajoutez des légumineuses, des noix et des graines, ainsi qu’une source de protéines végétales supérieure comme Plant Power, et vous ne regarderez plus en arrière !

Retour en haut